ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

TERMINALE

(6h/sem.)

En terminale, l’enseignement de spécialité permet aux élèves de consolider leur culture musicale et artistique, de se perfectionner dans le domaine de l’analyse musicale (orale ou écrite) et d’aiguiser leur sens critique.

L’écoute et l’analyse sont guidées, tout au long de l’année, par les œuvres du programme limitatif.

La pratique musicale (instrumentale ou vocale) permet aux élèves d’approfondir leur approche de l’interprétation et leur connaissance de la composition, de l’arrangement, de l’improvisation, mais aussi de la MAO, de la sonorisation, du mixage, du monde de la scène, du monde et de l’industrie musicale, etc. Quel que soit le niveau des élèves, une motivation importante est nécessaire. 

Cet enseignement tient une grande place dans l’orientation future des élèves et dans la note globale du baccalauréat (épreuve terminale coefficient 16).

Ci-dessous, quelques idées de binômes de spécialités en terminale, incluant la musique, avec des exemples d’orientations professionnelles : 

Terminale - Binômes de spécialités avec musique

NSI : Numérique et Sciences Informatiques
SES : Sciences économiques et sociales
HGGSP : Histoire-Géographie, Géopolitique et Sciences politiques
HLP : Humanité, Littérature et Philosophie
LLCE : Langues, Littératures et Cultures Étrangères
SVT : Sciences de la Vie et de la Terre

Cette liste n’est pas limitative, d’autres parcours sont bien sûr envisageables…


Épreuve terminale

(Coeff.16)

L’épreuve terminale de spécialité musique prend la forme d’un écrit de 3h30 et d’un oral de 30 min.

Écrit (3h30) :

  • Commentaire d’une œuvre inconnue
  • Commentaire comparé de 2 œuvres (dont l’une est au programme)
  • Commentaire de documents divers (articles de journaux, photos, etc.) portant sur la vie musicale contemporaine.

Oral (30 min) :

  • Interprétation d’une création collective travaillée durant l’année avec des élèves du lycée
  • Entretien avec le jury.

Chaque partie compte pour la moitié de la note.

Texte officiel :

Bulletin officiel spécial n° 2 du 13 février 2020