Bac (archives) / Pink Floyd / Chap 6

PINK FLOYD

ATOM HEART MOTHER, 1970

 

ANALYSE (SUITE)

 

b) « Breast Milky » (« sein plein de lait », de 2:54 à 5:23), mes. 46. Breast Milky

THÈME B

Ce thème se présente sous la forme d’une longue mélodie accompagnée (ce n’est plus une écriture en contrepoint), interprétée par le violoncelle solo et soutenue par l’orgue en accords parfaits arpégés et la guitare basse.

Accord parfait : accord sous forme de 3ce superposées

Première présentation du thème (8 mes, de 48 à 55) : Première présentation du thème

Ce thème à un caractère bien plus lyrique, bien moins héroïque que le précédent. Le contraste avec le thème A est saisissant, le violoncelle se substitue au cor et joue essentiellement des intervalles conjoints (le thème A était plutôt formé d’intervalles disjoints). L’impression générale qui émane de ce thème est celle d’une grande douceur et d’un calme encore inconnu depuis le début de AHM (on peut ici faire un lien entre l’opposition des thèmes A et B dans une forme sonate).

Ce thème est d’allure très « classique » : carrure de 8 mes. terminée par une cad. parf, envolée de 2 octaves (point culminant 4ème mes.), puis retombée vers la note initiale.

L’harmonie est elle aussi contrastante. Nous avons déjà entendu dans AHM de la polytonalité (tonalités superposées), de la modalité (degrés faibles), de l’atonalité (pas de tonalité), mais pas encore de véritable tonalité, ni de modulation. Ce sera le cas dans le thème B.

Modulation : passage d’une tonalité à une autre.

Grille harmonique de « Breast Milky » :

(Rappel : les anglo-saxons utilisent des lettres plutôt que des notes, A = la)

Cette grille harmonique (pas la mélodie) va être répétée 5 fois dans « Breast Milky », avec des variations à chaque répétition. On parle dans ce cas de Passacaille.

Passacaille : A l’origine, danse populaire espagnole qui remonte à la Renaissance. Aux XVIIe et XVIIIe siècle, elle désigne un style musical où la basse (l’harmonie) ne change pas, mais donne lieu à de nombreuses variations.

ECOUTES : Exemples d'œuvres utilisant cette technique de variation avec une grille harmonique qui reste immuable.

Passacaille d’après Haendel, pour violon et violoncelle, de Johan Halvorsen. Passacaille d’après Haendel
Sonate op. V n°12 « La Follia », d’Arcangelo Corelli Sonate op. V n°12

 

1ère grille (mes. 48) 1ère grille

Thème au violoncelle, accompagnement à l’orgue sur le motif : + basse

2ème grille (mes. 56) 2ème grille

Thème au violoncelle, accompagnement à l’orgue en sextolet : + basse et batterie (ponctuations)

3ème grille (mes. 64) 3ème grille

Solo de guitare dans le médium, en slide, accompagné par l’orgue en accords tenus, la basse et la batterie (accompagnement régulier). Le solo consiste surtout en un jeu de sonorités en slide, la mélodie est assez sommaire et repose uniquement sur les notes des accords de la grille.

4ème grille (mes. 72) 4ème grille

Solo dans l’aigu, saturé, plus mélodique, il se rapproche du thème de violoncelle (variation sur les 3 premières notes)  :

mes 72 :  

L’accompagnement s’étoffe du piano, d’un contrepoint de trombones et de ponctuations de trompettes. 

5ème grille (mes. 80) 5ème grille

Idem que la grille précédente mais un chœur de femmes s’ajoute discrètement.

 

Chapitre 5 / Chapitre 7

Haut de page